Lettre de Mr Gallois au collectif reçue le 30-05-2005
Pour etre informé de la suite de cette action veuillez me laisser votre adresse Mel - pour ecrire (un clic ici )
Réponse de Mr Gallois a la suite de l'entrevue avec la délégation recue a Paris le 03 mai 2005 - Lettre adressée à Mr Quiles Député qui conduisait la délégation
Monsieur le Ministre,

Comme nous en sommes convenus lors de notre rencontre du 3 mai dernier avec la délégation que vous conduisiez, j'ai demandé que soient examinées les conditions du maitien d'une desserte directe de nuit entre Paris et le Tarn aux dates où le trafic est le plus important. Il n'est en effet pas convenable de maintenir une offre quotidienne, même remaniée, compte tenu de la faiblesse du trafic en semaine et du déficit que cela occasionnerait.

A la suite de cet examen attentif, j'ai donc décidé de conserver une offre directe en fin de semaine (départ de Paris les vendredis soir, retour à Paris les lundis matin), ainsi que toutes les nuits pour les mois de Juillet et Août. Cette périodicité correspond en effet aux périodes de plus forte fréquentation du train actuel.

Ces dates seront bien entendu adaptées en fonction de fêtes et des longs week-ends (ainsi par exemple, le train circulera au départ de Paris le mercredi précédent l'Ascension pour un retour le dimanche et ne circulera pas le lendemain de l'Ascension).

Cette offre est établie à titre expérimental, sa pérennité dépendra de la fréquentation de la ligne.

Comme nous l'avons évoqué lors de cette rencontre, un suivi de la fréquentation sera réalisé. Si la fréquentation moyenne entre Paris et les gares de la ligne n'atteignait pas 60 voyageurs par circulation, nous serions amené à suspendre cette relation directe en 2007, un bilan à fin Août 2006 sera effectué pour prendre la décision qui conviendra.

Afin de répondre aux demandes de type de places les plus fréquentés par la clientèle actuelle, une voiture couchette de seconde classe (60 places) et une voiture à sièges inclinables (78 places) composeront la tranche Carmaux.
Le niveau de confort des places couchées sera celui des trains " CORAIL Lunéa " (avec notamment un kit de bienvenue avec bouteille d'eau et le lit fait avec une couette).

Le prix sera comme actuellement, " un prix de marché " qui inclura donc l'élévation du confort proposé à la clientèle (surcoût de l'équipement en literie et kits de bienvenue).

A cette occasion, la gamme de prix sera également élargie sur l'ensemble des destinations, avec notamment des prix " Prem's " tant en couchettes (à partir de 40 € le trajet) qu'en places assises (à partir de 20 € le trajet).

Les horaires (indicatifs) pourraient être les suivants :
- départ de Paris à 22 h 56, arrivée à Carmaux vers 9 h 00 (vers 10 h du lundi au vendredi en juillet - août pour des raisons de conflits de circulation avec les trains TER)
- départ de Carmaux vers 21 h 00, arrivée à Paris à 7 h 02.

Les jours où la desserte directe n'est pas proposée, la zone de Villefranche de Rouergue à Carmaux se fera par correspondance avec des TER existants.

Toutefois,afin de proposer une offre adaptée au départ de Villefranche de Rouergue les soirs où la tranche Carmaux Paris ne circule pas, la SNCF créera à titre expérimental une liaison par autocar pour rejoindre Figeac où la correspondance sera assurée avec le train de nuit Rodez Paris. Une fréquentation moyenne de 7 clients est attendue pour ce service.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l'assurance de ma haute considération.

Cordialement

Louis GALLOIS

ACCUEIL
Page précédente